Dawta Jena & Urban Lions

dawta_jena1

Elles étaient venues à 2 sur la scène du Festival en 2013. Nous avons l’immense plaisir d’accueillir le groupe complet cette année.

« Une basse, deux guitares, un chant sont les appuis solides de ce trio qui ne cesse de jouer sur scène en changeant d’instruments :
Nelly Poiret passe de sa Stratocaster aux effets multiples et psychédéliques à son ukulélé et sa guitare électroacoustique aux effluves tsiganes des années 30.
Vincent Martini porte sur ses épaules et dans ses enceintes une basse lourde, mélodique et dansante, et contrôle leurs séquences électroniques en live.
Dawta Jena ne fait qu’un avec son micro, ses textes francophones, qui arpentent aussi les rives d’autres continents.
Son chant est articulé tant dans les mots que dans le rythme et les images s’entremêlent en proposant des perspectives lumineuses pour nos vies.
Elle joue de sa guitare, de ses percussions, de son mélodica, et s’amuse en dansant dans son univers. » (texte issu de la page Facebook du groupe)

Les commentaires sont fermés